SONY DSC

Parque Tayrona (CO)

Voilà maintenant quelques jours qu’on est revenu de notre trek dans la jungle et avant de partir au Canada, on aimerait profiter une dernière fois de la faune et la flore dans le coin de Santa Marta. On décide donc de partir passer deux journées dans le Parque Tayrona qui longe la côte à l’est de Santa Marta. Il est assez bien protégé et permet de vraiment s’enfoncer dans une végétation dense et tropicale, de voir des oiseaux et animaux originaux et aussi de découvrir d’autres ruines d’une civilisation précolombienne.
On part donc de Taganga, petite baie près de Santa Marta pour rejoindre l’entrée du parc naturel à quelques bornes, près de Zaino. À peine arrivés, la pluie commence discrètement à tomber. Une fois lancés dans notre petite marche nous menant jusqu’à la plage, il pleuvait à grosses gouttes chaudes et sans discontinuer jusqu’à l’arrivée. Une grosse heure de marche sous la pluie, pieds nus dans la boue avec des sacs poubelles pour protéger nos sacs à dos.
On arrive finalement à Arrecifes, pueblito sur la côte, pour se mettre à l’abri et on trouve des hamacs à louer pour la nuit. On s’installe donc et on essaye de faire sécher les affaires pour le lendemain (en vain..). Heureusement notre « tenue de soirée » est presque sèche…

La plage d'Arrecifes, là où nous avons dormi


Le jardin japonais proche du camping


Mosaïque matinale

On se réveille aux aurores avec la pluie qui continue de tomber. Déjà que la nuit fut bien animée avec l’orage, le réveil n’est pas mieux et on se demande vraiment si on a choisi le bon moment pour partir visiter le parc. Finalement, vers 9h, la pluie s’estompe et le ciel s’éclaircit. On se promène sur la côte en passant de plage en plage: les paysages sont magnifiques, un peu en mode carte postale avec la jungle qui vient mourir sur la plage et la mer magnifique, bien qu’agitée ce jour-là.

À gauche


À droite

Une fois au dernier mini-village (plus des cabanes avec des terrains de camping vite fait) sur la côte, une dernière baignade et on se lance dans l’ascension vers Pueblito, un ancien village des indiens Kogi dans les hauteurs du parc. On s’enfonce donc à nouveau dans les palmiers, arbres inédits et bananiers à gogo et on entame les premières pentes. Des crabes à carapace bleue ont envahi une zone de sable ombragée par de jeunes palmiers et bananiers. Ils détalent sur notre passage.
La montée à base d’escaliers sommaires nous prendra une heure et demie. Il fait chaud, humide, on n’a pas bouffé grand chose, pas facile. On croise quelques torrents, bien plus petits que ceux de notre trek, pour se rafraîchir et faire de petites pauses.
Arrivés en haut, on découvre un complexe de terrasses, en gros très comparable à celui de la Ciudad Perdida, à la différence près que celles-ci sont moins entretenues et plus en friche. Le site est aussi nettement plus restreint. Il était utilisé en fait par les mêmes tribus que celles vivant dans la Ciudad Perdida notamment pour des fêtes à caractère religieux.

Roc sur torrent

On redescend finalement jusqu’à la route de l’autre côté du parc. Ça nous prend deux bonnes heures de montées/descentes. C’est encore bien boueux, on se fait tout pieds nus… On croise encore de belles araignées, un serpent passe devant nous et les oiseaux et les insectes continuent de faire un vacarme dans la jungle. Arrivés en bas, on est crevé et on chope direct un bus sur la route qui nous ramène à Santa Marta puis taxi pour Taganga. Deux jours de repos et le temps d’écrire ces lignes avant notre saut éclair à Bogota et notre arrivée à Montréal!

pixelstats trackingpixel

7 commentaires

  • Le 28.06.2011, à 08:59, Nicox a dit :

    Je veux des vacances, sérieusement. Tu passes voir Pat au canada Tom ? Fais lui un bécot de ma part !

    • Le 28.06.2011, à 14:49, tobi_et_gunt a dit :

      Oui bien sûr je vais voir Pat. 2 semaines à Montréal ! Juis fais une bise de ta part !

      • Le 28.06.2011, à 16:03, Anne (dada) a dit :

        Houlala mes pauvres chéris tout mouillés tout trempés …..Mais que c’est beau !
        Serait-ce une histoire CLIMAT Equatorial ?

        • Le 29.06.2011, à 00:21, tobi_et_gunt a dit :

          Coucou Dada ! Et oui, bien vu, c’est une histoire de climat, de saison, et aussi de géographie! Avoir une montagne de 5000m si près de la côte, ça fait un choc aux nuages qui deviennent orageux en remontant et se refroidissant le long des flancs de la montagne.
          Bon, on n’est pas en sucre et on s’y attendait à avoir de la pluie !

        • Le 29.06.2011, à 03:11, ewen a dit :

          C’est un jardin japonais ça ? Il y avait des carpes ?
          Bonne route les voyageurs !!
          日本のビズー (Des bises du Japon)

          • Le 30.06.2011, à 21:25, tobi_et_gunt a dit :

            Y’avait des poissons mais je crois pas que c’étaient des carpes…

            • Le 05.07.2011, à 02:43, Gaëlle a dit :

              Hahaha, bizu ^_^

            (Requis)
            (Requis, et non publié)