SONY DSC

À la découverte du Kansai (JP)

Nous avons eu plusieurs occasions de parcourir la région d’Osaka appelée le Kansai. On a été deux fois à Nara et deux fois à Kyoto, à la découverte de temples (Shintoïstes, Bouddhistes), de la campagne japonaise et de l’histoire shogunale du Japon.

Commençons par Nara, cette ville à l’est d’Osaka où les daims considérés traditionnellement comme les messagers des Dieux se baladent en liberté. On y a été juste avant que le typhon ne passe, et le temps était plutôt de type breton… Tant mieux, il y avait moins de monde et on était moins dépaysé ! On a ainsi déambulé entre les bâtiments du sanctuaire bouddhiste de Nara et vu plusieurs temples, chacun à l’effigie d’une divinité. Le plus impressionnant, le Todai-ji, abrite une statue de Bouddha de 14m de haut. Très imposante !

Todai-ji à Nara, le temple du Grand Bouddha

Le Grand Bouddha en personne, 14m de haut, des tonnes de bronze, des kilos d'or

Ya du monde là-dedans!

Trou où l'on s'est faufilé pour trouver l'Éveil

Le trou dans la colonne sur l’image juste au dessus mesure la même taille que la narine du Grand Bouddha. La légende dit que si l’on arrive à passer au travers on trouvera l’éveil au cours de sa vie, et qu’on échappera ainsi au cycle des réincarnations qui est considéré comme une punition en raison de la souffrance (si si) engendrée par l’existence sur Terre… Tout un programme !
Un autre temple dans le sanctuaire est entouré d’un nombre impressionnant de lanternes. Deux fois par an, elles sont toutes allumées pour la fête des lumières. Ça doit être magnifique mais nous n’avons pas pu y assister…

Torii marquant l'entrée du sanctuaire, avec un daim et plein de lanternes le long du chemin

Sanctuaire au 3000 lanternes

Nous avons passé une deuxième journée aux environs de Nara pour faire une petite rando (13km sur du plat) au milieu des rizières et des fermes, en traversant de petits villages et en passant à côté de temples ruraux et de mausolées abritant des tombes d’anciens empereurs du Japon (A-t-on dit que Nara a été une des premières capitales du Japon ?). Ce jour là, le typhon était déjà passé et le soleil était présent sans qu’il fasse trop chaud. Une journée bien agréable en somme !

Panorama du temple d'une secte à Tenri, au départ de notre balade

Balade entre les rizières

Petit "shop" à 100 Yen sur la route

Thomas pose avec un "pote marrant" du Bouddha (on ne connait pas son nom...)

Paysage de l'arrière-pays de Nara

Coucher de soleil sur la plaine du Kansai

De nos deux journées passés à Kyoto, nous avons consacré la première au quartier Gion, à l’est de la ville, à se promener autour des temples sur le flanc des montagnes qui délimitent la ville; et la deuxième au château du Shogun avec nos hôtes Ewen et Gaëlle en ce weekend ensoleillé.

Le quartier Gion que nous avons visité le lendemain de notre arrivée nous a paru très typé « Japon ancien ». Il est assez touristique mais la rentrée scolaire avait déjà eu lieu et le tourisme au Japon n’est pas au top cette année, donc il n’était pas trop surpeuplé. Au hasard d’un temple, on a pu assister à une cérémonie Bouddhiste. On ne s’attendait pas à ce que les temples soient encore en activité, ça nous a fait drôle ! On a aussi vu un peu partout des statuettes à l’effigie de Bouddha, auxquelles on peut caresser la tête en faisant un veu, un peu comme le petit singe devant la mairie à Vannes.

Temple Kyomisu à Kyoto, bâti sur pilotis même si ça ne se voit pas ici...

Geisha dans le quartier de Gion à Kyoto

Le Shogun est un chef militaire très puissant (il a même destitué l’empereur de ses fonctions pendant quelques générations au Japon), il est très respecté (personne n’a le droit de le regarder ou de s’adresser à lui hormis ses conseillers et son intermédiaire), et est toujours placé au dessus des autres personnes. Dans les pièces où il reçoit des visites, le tatami est surélevé d’une dizaine de centimètres pour symboliser la différence de statut. Le château est aussi équipé d’un parquet dit « rossignol » (qu’on a aussi vu dans les temples de notre première visite à Kyoto) qui émet des sons aigus quand on se déplace dessus. C’est utile pour détecter la présence d’éventuels intrus (ninjas), qui même en marchant tout doucement et avec une infinie précaution le feront chanter.

Le château Nijo à Kyoto, demeure du Shogun


L'ensemble du château, vu d'un promontoire

Pour (bien) finir cette deuxième journée, on a été dans le marché couvert de la ville, constaté les prix exorbitants des fringues dans certains magasins trendy, et on a passé la porte d’un restaurant de sushi très authentique. On a pris place autour de la « cuisine » et commandé directement au cuistot les paires de sushis que nous désirions… Il les confectionne devant nous, les pose sur le rebord de la table, et nous invite à les manger avec les mains. Leur thon Maguro était exceptionnel et l’anguille grillée et assaisonnée (un peu sucrée) fait très bien office de dessert. Autant dire que ce restau restera dans la mémoire de Tobi, ce grand fan de sushi !

Le super restaurant de sushi à Kyoto

pixelstats trackingpixel

5 commentaires

  • Le 14.09.2011, à 07:52, lily a dit :

    Encore un régal de découvrir une petite partie du Japon grâce à vous deux. J’adore la photo de la jeune geisha, un vrai tableau.
    Merci pour ton petit mot Gaultier et bon vent australien…

    • Le 14.09.2011, à 09:26, Ric a dit :

      Je kiffe le pote marrant de buddah wakbar, je me demande si ce n’est pas un oncle de dead qui l’a construit d’ailleurs ?

      • Le 14.09.2011, à 21:23, Charlotte a dit :

        miam ça me donne faim tout ça!!

        • Le 15.09.2011, à 10:26, Dead a dit :

          mais tu sais bien que mon oncle ne construit que des trucs rouges Ric !
          je crois d’ailleurs reconnaître sa patte dans pas mal de temples que vous avez photographiés…c’est l’inventeur de ce genre de pan de toiture maléfique (rebord remontant vers le ciel) qui peut faire office de tobogant pour les ninjas

          • Le 26.03.2013, à 16:47, pierre a dit :

            Bonjour
            pouvez vous me préciser le lieu de votre ballade dans les rizières près de Nara
            Merci beaucoup

            (Requis)
            (Requis, et non publié)