SONY DSC

Osaka (JP)

Un petit dernier post, et non des moindres, pour vous parler de notre ville d’accueil : Osaka. Située dans la plaine du Kansai et formant avec Kyoto, Nara et Kobe une énorme conurbation de plusieurs millions d’habitants, Osaka est réputée pour être la ville qui bouge au Japon avec plein de restos, de bars et d’endroits pour faire la fête. Elle est aussi une des plus importantes villes au Japon pour son industrie et son dynamisme économique en général. Bref, une grosse ville japonaise avec des grands buildings et des quartiers cools pour sortir.

Warpien (pour les connaisseurs), art moderne sinon


Bataille de lumières à Namba


Petit temple au détour d'une ruelle

Gaëlle et Ewen, habitent un quartier situé à l’est de la ville, arrêt de métro Nagata. On a donc visité quelques Izakaya dans le coin mais surtout apprécié une bouffe très populaire au Japon : le curry (prononcez « kalé »). On en trouve à tous les coins de rue et avec toutes sortes de viandes, légumes, etc…

N’ayant au final pas passé énormément de temps à Osaka même (vous avez vu les articles, on a pas mal bougé!), consacrons nous au weekend passé sur place. On avait prévu déjà de visiter une distillerie de whisky située à une vingtaine de minutes de train d’Osaka. On part donc le samedi midi direction « Yamazaki Distillery », une des plus prestigieuses maison du Japon. En plus d’une dégustation assez originale, on a eu le droit à une visite un peu rapide mais très intéressante. Les Écossais et Irlandais n’ont qu’à bien se tenir, le whisky japonais trace sa route.

Les alambics de Yamazaki


Des tonneaux millésimés de whisky!


Dégustation


Petit Hibiki au bar, le blended de la Maison

En rentrant, on a passé une très bonne soirée dans le centre d’Osaka, entre les canaux, les enseignes lumineuses et les petites rues qui réservent plein de surprises. On a notamment mangé du bœuf japonais en barbecue, délicieux. C’était pas du bœuf de Kobe, très connu par chez nous mais du Wagyu, tout aussi bon, d’après Ewen. Le secret réside en fait dans les massages que les éleveurs font aux animaux. Ainsi, la graisse pénètre plus dans la chair et le goût en est sublimé. On a ainsi pu faire la connaissance de pas mal de potes français ou japonais d’Ewen mais aussi de restaurateurs bien sympathiques et d’inconnus atypiques!

Quartier Namba à Osaka


Façade à Namba


Le fameux Glico tout en lumière


Jolie tablée pour le dîner


Petite pose avec des Japonaises


Le boeuf japonais

On a même fini la soirée par un Karaoké de folie à Nagata. Pour être tout à fait honnête, on ne voulait pas en faire longtemps, mais on a fini par redemander une heure après les deux premières! C’est bien marrant et ça passe vite. Ya même des instruments (maracas ou tambourin) pour accompagner le chanteur dans la pièce qui nous était dédiée.

Karaoké !

On pourrait aussi parler de notre visite du port le premier jour : on est monté sur la très grande roue et on a affronté les conditions dantesques pré-typhon qui s’abattaient déjà sur Osaka. Dommage que la météo ait été si mauvaise car la vue devait être pas mal de tout en haut et le port est plutôt bien agencé avec des perspectives intéressantes à certains endroits.

Tobi dans la grande roue sous un temps prétyphonesque


Port d'Osaka avec l'aquarium et la grande roue

Enfin, le dernier jour juste avant de partir pour l’aéroport, Gaëlle nous a amené à Umeda, quartier des affaires d’Osaka, où on a pu monter sur une terrasse panoramique à 173m de haut sur le Umeda Sky Building. Le temps bien clair nous a permis de voir toute la ville et les montagnes au loin.

La tour Umeda Sky


La vue vers la baie à 173m de haut

Un petit mot encore pour parler vite fait des Pachinko, véritable industrie au Japon. Il s’agit en fait de jeux de hasard, entre un flipper et une machine à sous où les joueurs insèrent des billes métalliques qui doivent tomber dans certains trous et ainsi activer des roues… En somme c’est surtout du bruit assourdissant, des odeurs de tabac froid degueus, une clim à fond et une faune assez particulière.

Pachinko

pixelstats trackingpixel

12 commentaires

  • Le 18.09.2011, à 17:17, Hubert a dit :

    Super sympa votre tour japonais, merci ! Toujours d’excellentes photos, bravo.

    En route pour le pays-continent où l’on croit savoir parler anglais… avant d’y arriver.

    • Le 18.09.2011, à 18:41, ido a dit :

      Super parcours. merci de nous faire voyager à distance!
      et encore de belles et magnifiques photos.

      • Le 19.09.2011, à 09:39, mouna a dit :

        le karaoké, c’est le pompon ;-)

        • Le 20.09.2011, à 01:46, tobi_et_gunt a dit :

          J’avoue, même nous on était sceptique mais bon quand ya du Polnareff!

          • Le 20.09.2011, à 19:16, mouna a dit :

            quand y’a du Polnareff, c’est comme quand y’a Frédéric François: on ne peut rien faire, c’est le coeur qui parle! bibis le beau-f, bibis le tobi, je pense bien à vous! fait pas beau ici, super pas beau… hâte de voir vos faces bronzées!

        • Le 19.09.2011, à 10:04, Gaelle a dit :

          Et alors Gaultier ? la photo de notre duo sur « 99 luftballons » ?!
          On a assuré à mort ! La bière et le saké rendent les oreilles beaucoup plus indulgentes, mais je pense quand même qu’on était doué ! ^_^

          • Le 20.09.2011, à 01:48, tobi_et_gunt a dit :

            Un super duo, il faut l’admettre. Je sais pas forcèment si c’est notre meilleure prestation mais je vais discuter avec le webmaster pour un éventuel insert dans les miscs!

          • Le 19.09.2011, à 13:58, Ric a dit :

            X, reverse, pshhhhht. Paye ta pose Ranma 1/2 avec les nippones ! J’ai bien cru (pas les bouilleurs du Whisky jap’, dont il faudra d’ailleurs que l’on débate sérieusement avec un crew de connaisseur) qu’on était parti pour un post sexuel à base de leuleu et tout l’toutim, mais c’était mal connaître votre décence légendaire (je conserve l’idée quand même d’un blog occulte qu ilà encore se construit une légitimité certaine). J’aime bcp la tête du « japonais shupa shups dans la ruelle dardée des lumières naturelles de mère nature. La bise.
            PS: Avec le flou de la photo, vous avez l’air complètement éclatés au karaoké. Je serai vos parents ça ne me ferait que moyennement plaisir :) !!!!!!!

            • Le 20.09.2011, à 01:51, tobi_et_gunt a dit :

              Déjà que ça nous prend pas mal de temps le blog « classique », on en fera pas un second, ou alors on voyage plus! Mais tu auras le droit à ton diapo perso à notre retour.
              Et non, complètement serein au karaoké…

              • Le 21.09.2011, à 14:54, Ric a dit :

                Vendu, je prends le diapo perso :)

            • Le 21.09.2011, à 17:36, Nono a dit :

              Le Tobi au karaoké !!! Mais on aura tout vu !!! Heureusement que vous avez immortalisé ce moment !

              • Le 23.09.2011, à 22:18, Valérie Guillet a dit :

                Merci pour toutes ces belles prises de vues ; en particulier, la poésie qu’on devine du regard de « Tobi » sur les ponts du quartier Namba.

                (Requis)
                (Requis, et non publié)